La Chronique de la Lectrice ! La Môme Chapacou voit La Vie en Violet: Déclinaison violette, en trois temps, pour le printemps!

Publié le par lolotte_et_sam

Enfin la parité dans cette chronique!

Nul n’est besoin de vous rappeler qui est Véronique Chapacou, ancienne blogueuse qui s’est reconvertie pour, entre autres,  enchanter maintenant nos étagères de bibliothèque ! On la retrouve entre autres dans Vous les connaissiez sucrés? Les voici en version salée…et vice versa - si vous ne l'aviez pas encore compris, vous ne suivez pas mon jeu qui en est maintenant à l'édition #5 - et pour Quinze bonnes raisons de faire la fête de Pâques à la Saint-Glinglin avec la joie de vivre qui la caractérise ainsi que son plaisir de partager, essence même de la cuisine. Des recettes ludiques, bien pensées et d’une originalité folle ! J’en suis fan et je n’ai pas d’action dans son entreprise mais sa grande gentillesse et son talent méritent qu’on les souligne.

Hum hum…Elle me demandait une introduction humoristique mais voilà qu’on se croirait à la remise des Oscars…Remarquez, toutes les occasions sont bonnes pour se rapprocher de Georges ! Véronique est un peu notre Marion Cotillard de la cuisine ! Tout comme elle, c’est l’une des seules la seule ( ?) Françaises à se voir décerner un prix de grande importance sur mon blog qui se trouve aux States ! Comment ça une étoile au panthéon des célébrités du Lolottewood boulevard c’est pas aussi classe ??

Trève de plaisanterie ! Elle succède aujourd’hui à Jean-Jacques Barbot en me faisant l’immense honneur de me confier l’une de ses recettes  - rien que pour ma chronique à moi et toc ! – pour célébrer le printemps – et les piafs ! - qui arrive à grands pas…

Une recette belle comme les fleurs qui animent le printemps ! Je laisse la parole à Véronique…Merci pour elle et merci à elle !

…...............

Voici une recette simple et réalisable à l’avance qui fera de l’effet lors d’un dîner en tête à tête, lancera éventuellement le débat  de la prochaine soirée entre amis (rose ou violette, entre les deux mon cœur balance) ou clouera le bec de la grand-tante Gilberte, après qu’elle ait déclaré la bouche pleine que « de son temps, ma chère, les fleurs on les offrait, on ne les mangeait pas », lors de la prochaine réunion familiale.

Votre moitié n’est pas originaire de Toulouse et n’est pas sensible au parfum de la violette ?  Pas de problème la recette est adaptable en version  « mimosa », « géranium », « rose », « coquelicot »…car maintenant on trouve, y compris dans les supermarchés, des sirops et confitures à base de fleurs ainsi que des thés et tisanes aromatisés.

Les fleurs, comme la grand-tante Gilberte, vous ne les aimez que dans un vase et pas dans votre assiette ? C’est un point de vue qui se défend, auquel cas, utilisez des sirops plus classiques, au caramel ou à la banane verte par exemple.

Vous n’êtes pas adepte du rhum ? Essayez la vodka…et si vous n’aimez pas l’alcool, ça marche aussi « sans ».

A vous d'inventer votre version...la cuisine c'est comme on aime, dixit un grand penseur du siècle dernier.

...

Déclinaison violette pour le printemps

Pour 4 personnes

Babas:

150 g de farine

100 g de sucre
3 oeufs
50 g de beurre fondu
1 sachet de levure chimique

5 cl de lait

Sirop de ponchage :

50 cl d’eau

120 g de sucre

Thé ou tisane à la violette

Rhum blanc (au goût)

Nappage :

Confit de violettes

Eau

Ganache :

160 g de chocolat blanc

140 g de crème liquide entière

40 g de sirop de violettes

1 pointe de colorant alimentaire violet

Granité :

20 cl d’eau

5 cl de sirop de violette

Violettes cristallisées et sirop de violette pour la déco

Préparation du granité. Mélangez l’eau et le sirop, versez dans un plat et réservez au congélateur. Sortez le plat du congélateur toutes les 20 minutes environ et raclez le contenu à l'aide d'une fourchette afin d'obtenir des paillettes.

Préparation de la ganache. Portez la crème à ébullition. Hors du feu, ajoutez le sirop de violettes, mélangez puis versez le tout sur le chocolat blanc haché. Laissez poser 1 minute, puis mélangez avec une spatule souple.
Ajoutez le colorant, mélangez soigneusement, filmez et réservez au frais 3 heures minimum.

Préparation des babas. Préchauffez votre four à 180°.

Mélangez la farine, le sucre et la levure dans un saladier. Ajoutez les œufs, le lait et le beurre fondu et mélangez pour obtenir une pâte homogène.

Versez la pâte dans des mini moules à savarin et faites cuire une dizaine de minutes. Pour la version « maxi », la cuisson est d’environ 30 minutes. Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

Préparation du  sirop. Préparez un thé en dosant à votre goût. Après l’infusion, filtrez, ajoutez le sucre et le rhum. Mélangez jusqu’à la fonte complète du sucre. Laissez refroidir puis réservez au frais.

Préparation du nappage. Dans une casserole, faites fondre le confit de violettes avec un peu d’eau pour obtenir un coulis épais.

Montage du dessert.

Trempez les babas dans le sirop. Egouttez les légèrement puis, avec un pinceau, badigeonnez les babas de nappage. Dressez les sur les assiettes de présentation.

Déposez au centre de chaque baba, une rosace de ganache à l’aide d’une poche à douille. Remplissez également des petits verres avec la ganache.

Travaillez une dernière fois le granité à la fourchette, puis répartissez le dans des petits verres et arrosez d’un trait de sirop de violettes.

Posez les verres dans les assiettes de présentation, décorez avec violettes cristallisées et quelques gouttes de sirop. Servez sans attendre.

declinaison_violette

     10779960_p_2 Version_imprimable

Commenter cet article

~marion~ 24/03/2008 20:54

Géniale cette couleur... et magnifique cette présentation! Décidément Véronique est très douée pour lancer de nouvelles idées ;)

mamina 23/03/2008 19:00

C'est vrai que les produits de nos supermarchés se diversifient, et que l'on fini par y trouver preque tout ce que l'on cherche.Je n'ai jamais vu, encore les confitures, mais je vais regarder lors de mes prochaines courses.La couleur est magnifique. Bises, Marie

cuisinecrea 23/03/2008 12:27

Ca a l'air trop bon, tu m'épateras toujours!

inoule 22/03/2008 00:18

Wahou ! C'est tellement superbe que je propose que la grande tante Gilberte on la bayonne comme le barde dans Astérix !Très de plaisanterie car cette recette me plait d'autant plus que le baba était le dessert préférée de mon arrière grand-mère, ça me replonge direct en enfance avec toutes les émotions que cela engendre... Merci.Inoule

Elsa 21/03/2008 20:00

je suis dans ma période "violette", avec du gin, en dessert ... je garde donc cette déclinaison précieusement !!