Haut les madeleines, vous êtes cernés ! Black & White ou apple butter, chocolat, caramel?

Publié le par lolotte_et_sam

Parfois, votre amie Lolotte, elle pourrait incarner le Grand Blond avec une Chaussure Noire…Sous ma crinière de brune sexy, malgré mes neurones vifs et mon oeil (h)agar(d) (-agar ?) se cache parfois une (fausse) blonde et un Pierre Richard assumé. Je les entends déjà raler nos copines blondes….Un peu d’humour, c’est de bonne guerre ! Les blagues sur les brunes ne sont pas piquées des hannetons non plus et il paraîtrait que les hommes préfèrent les blondes (mon chéri, si tu me lis, fais gaffe à ce que tu penses si tu ne veux pas recevoir un coup de rouleau à pâtisserie sur la tête en guide de cadeau de Noel). Alors laissez-nous au moins de quoi nous imposer un peu aussi, nous les brunes !

Je m’égare…Lundi 15 octobre 2007 – 20h30 : Lolotte sort du boulot et décide d’aller chercher au supermarché les quelques produits de survie qui lui font défaut à la maison. Les supermarchés étant ouverts 24h/24 et 7j/7 aux Etats-Unis, c’est sûrement pour cela que le boss de Lolotte (toujours aussi sympathique) lui impose une grosse charge de boulot puisqu’il sait que même si Lolotte n’est pas comme lui et ne peut pas se payer de bonniche pour s’occuper de son ménage en dehors du travail, elle pourra toujours aller faire ses courses à 3h du matin puis passer sa nuit à cuisiner! Bon sang mais c’est bien sûr ? Pourquoi perdre 8h une nuit à dormir inutilement quand on peut travailler comme un âne et être exploité pour pas cher ! Je songe à me faire brider les yeux d’ailleurs…

Lolotte arrive donc au croisement situé juste avant le supermarché quand elle doit s’arrêter à un feu rouge parce que Lolotte est une conductrice respectueuse (qui a fait hum ?). Lolotte, insouciante et attendant de pouvoir redémarrer s’aperçoit vaguement qu’une voiture de police est arrêtée au feu derrière elle avec ses lumières clignotantes (oui, la même que celle de William Shatner dans Hooker !). Mais Lolotte n’y prête pas attention car Lolotte se dit que ces policiers américains doivent être comme certains policiers français qu’elle a pu observer du temps où elle conduisait encore en France, c’est-à-dire qu’ils veulent simplement que Lolotte vire sa caisse de là leur cède le passage une fois le feu vert car ils n’ont pas envie d’attendre et outrepassent leur fonction ils sont sûrement sur le point de secourir quelqu’un en danger de vie ou de mort.

Mais voilà, alors que le feu passe au vert, tout bascule et Lolotte enfile son costume de fausse blonde sans même s’en rendre compte (c’est dire à quel point elle était blonde la Lolotte à ce moment-là !) et engage tranquillement son tournant en ralentissant et en serrant sur la droite tout en continuant d’avancer. La voiture de police la suit toujours mais Lolotte, assurée de son bon respect du code de la route poursuit son chemin sur le parking du supermarché, la voiture de police la suivant toujours. Cela ne choque pas Lolotte plus que cela. Après tout, peut-être que ces policiers allaient s’arrêter au fast-food d’en face ? Le retentissement de leur sirène fit réaliser à Lolotte que non, et qu’ils en avaient bien après elle, les bougres ! Alors Lolotte s’arrête. Elle baisse, affolée, la vitre de sa voiture, en essayant en même temps de récupérer cette ######### de bouton de son levier de vitesse qui vient de sauter sous son siège, tout cela en maintenant son pied sur la pédale de frein afin de ne pas emboutir la voiture garée devant puisqu’elle n’a pas pu remettre sa vitesse au point mort (ben voui, le bouton est sous le siège, mais vous suivez ou quoi !), tout cela en gardant une main sur le volant comme une criminelle attendant dans l’angoisse que son Super Trooper s’approche (Un tas de scénarii défilent alors dans le dernier neurone pas encore grillé de Lolotte « Je ne roulais pourtant pas trop vite, mes feux étaient bien allumé, mon clignotant indiquait que j’allais tourner…mais qu’est-ce que j’ai fait b##### ?).

« Vous auriez du vous arretêz à l’endroit où nous vous avons indiqué de le faire avec nos lumières - Vos papiers Mam’zelle Lolotte ! »

« Euh, mais je suis Française, M’sieur l’agent, je ne savais pas ! J’ai pensé bien faire en ne bloquant pas la route et en allant me garer sur le parking puisque j’allais de toutes façons faire mes courses…Mais qu’ai-je fait ? »

« Les vignettes collées sur vos plaques d’immatriculation ne sont plus valides depuis 2 semaines » ( ???)

Là, il faut savoir qu’aux Etats-Unis, en Virginie du moins, à partir du moment où vous avez votre voiture, vous payez tous les ans pour le renouvellement de vôtre immatriculation et vous recevez des vignettes à coller sur les plaques avant et arrière pour indiquer que c’est fait et jusqu'à quand. Les miennes était dépassées depuis le 1er octobre…

« ??? Et bien oui, je sais, mais je me demande bien quand est-ce que le DMV (Department of Motor Vehicles) va me les envoyer ! Parce que j’ai payé figurez-vous ! »

« Montrez-moi votre permis de conduire et votre carte d’immatriculation s’il vous plaît » Beuh non, ça m’plaît pas mais ai-je le choix ?

« Une minute, je dois chercher dans ma boîte à gants »

Evidemment, Lolotte étant aussi organisée qu’une moule au milieu d’un tas d’algues bretonnes, Lolotte tend d’abord au policier la carte d’immatriculation qui n’est pas plus valide que ses vignettes mais qu’elle n’a toujours pas jetée...

« Mais je vous assure que j’ai payéeuuuuhh et que j’ai la nouvelle. Attendez ! »

Lolotte retrouve alors au milieu de son fouillis la fameuse carte, toujours dans son enveloppe à peine décachetée, l’en sort, la retourne et à son plus grand étonnement découvre les fameuses vignettes agrafées au dos de celle-ci. Les vignettes dormaient donc sagement depuis 3 mois au moins au fond de sa boîte à gants. Lolotte agita alors la carte au travers de sa vitre pour faire s’approcher le policier.

« Euh….j’ai bien reçu les vignettes mais je n’avais pas vu du tout qu’elles étaient au dos de la carte … »

Respiration profonde du policier et tentative de maintien de son sérieux :

« Bon, vous allez sortir de votre voiture et les coller sur vos plaques devant moi. Je vous laisse ensuite partir avec un avertissement pour ne pas vous être arrêtée lorsqu’on vous l’a demandé (heureusement que Lolotte ne se rendait pas à Washington DC, elle aurait été arrêtée pour délit de fuite !), et un avertissement pour ne pas avoir appliqué vos vignettes dès qu’il le fallait. hi hi hi»

« Merci, merci, veuillez m’excuser…. » les remercia Lolotte dans l’embarras le plus total mais tentant de faire oublier son étourderie en usant d’un de ses sourires les plus ravageurs…Le bien hilare « et ben alors, ma p’tite dame, qu’est-ce qui vous arrive, on a oublié sa tête à la maison aujourd’hui??? » de son collègue resté silencieux jusqu'alors finit d’achever Lolotte.

Pour remercier ces deux policiers de couleurs bien opposées, d’avoir bien fait leur travail malgré la mauvaise réputation des policiers américains (ok, si j’avais été une forcenée en cavale, ça se serait sûrement moins bien passé et puis le policien indien dans le desert l’été dernier a été sympa en ne me pénalisant pas trop fortement pour mon excès de vitesse…), et d’avoir été si adorables et conciliants envers une Lolotte étourdie de première, cette dernière leur confectionna des madeleines Black&White pour leur rendre hommage (et se remettre de ses émotions)!

Lucile Poppins avait lancé un kikiveutkivientgaffer que j’avais déjà pas mal alimenté. Mais je crois que je peux rajouter cette gaffe dans mon top…10000 ?

ensemble_madeleines_black_and_white_5

J’ai choisi pour cette recette celle de Birgit du blog très joli et original Un an pour faire son cooking out car ses madeleines oranges m’ont tout de suite plu et Birgit m’a apporté toutes les explications nécessaires pour réussir enfin des madeleines gonflées (merci)! Je n’obtiens pas encore cette forme avec la si fameuse bosse centrale comme je l’aimerais (Birgit, si tu as plus de tuyaux là-dessus, je suis preneuse), mais sa recette est fabuleusement bonne et je n’en changerais plus ! Par contre, je suis revenue à sa recette de madeleine surprises et très natures dans mon cas puisqu’après mes émotions policières, j’ai oublie ce que je voulais acheter au supermarché ! Ces madeleines m’ont tellement plu que j’en ai refais dans la semaine avec l’apple butter (sorte de compote de pommes réduite avec des épices) que j’ai acheté car je n’aime pas le mélange d’épices qu’il contient. Elles sont plus moelleuses dans ce cas et je préfère le je ne sais quoi qui rend la madeleine sèche sans l’être et les petits miettes qui s’en échappent lorsqu’on croque dedans et qu’on obtient avec la recette nature de Birgit. Mais ces madeleines à l’apple butter fourrées aux chocolats ou aux caramels étaient aussi très bonnes.

Madeleines Black&White

madeleines_black_white_recette

(pour une plaque de 12)

80 g de farine levante

2 œufs

80 g de beurre salé fondu

60 g de sucre

100 chocolat noir

quelques cs de crème liquide allégée

ensemble_madeleines_black_and_white_2

Séparez les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec le sucre. Ajoutez le beurre fondu et la farine. Cassez les blancs à la fourchette sans les monter en neige et incorporez délicatement au mélange. Remplissez les moules à madeleines et faites cuire 4 minutes à four préchauffe à 250 °C puis réduisez la température à 200 °C et poursuivez la cuisson 4 minutes. Sortez du four et laisser refroidir.

Faites fondre le chocolat noir avec la crème. Trempez le dessous des madeleines dedans et déposez à l’envers le temps que le chocolat se solidifie.

ensemble_madeleines_black_and_white_4

  10779960_p_2 Madeleines_Black_White

Madeleines surprises à l’apple butter

fourrées chocolat ou caramel   

madeleines_compote_pomme_choc_caramel_recette         

(pour 12)

80 g de farine levante

2 œufs

80 g de beurre salé fondu

60 g de sucre

3 cs d’apple butter (ou de compote de pommes)

3 chocoletti coupés en 2

3 caramels mous coupés en 2

ensemble_madeleines_compote_pommes_choc_caramel

Séparez les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec le sucre. Ajoutez le beurre fondu, la farine et l’apple butter. Cassez les blancs à la fourchette sans les monter en neige et incorporez délicatement au mélange. Remplissez les moules à madeleines, enfoncez dans chaque empreinte un morceau de chocolat ou de caramel et faites cuire 4 minutes à four préchauffe à 250 °C puis réduisez la température à 200 °C et poursuivez la cuisson 4 minutes. Sortez du four et laisser refroidir.

madeleines_compote_pomme_choc_caramel

     10779960_p_2 Madeleines_surprises_apple_butter_chocolat_caramel

Commenter cet article

birgit 05/11/2007 17:42

J'avais raté l'épisode croustillant et je trouve que tu t'en ai bien sorti avec les flics et avec les madeleines ! Elles sont superbes, pour la bosse je n'ai pas plus de tuyeau peut etre que tu peux varier la quantité de levure.En attendant courage, je n'ai pas l'impression que ça aille trés fort mais tu as de la graine de battante et de l'energie, elle va revenir, on compte sur toi !!A trés bientôt, n'est ce pas ?

Morgane 30/10/2007 20:13

Sympa ton histoire mais oh la la tu as du avoir la trouille en tous cas ton inspiration est au top comme tes madeleines ! pour les bosses y a un secret il paraît qu'il faut mettre la pâte au frigo pour avoir un choc thermique qui feras que les bosses se dressent dans le four, bisous

Annellenor 30/10/2007 15:48

Plein d'humour que cette histoire là même si sur le coup, l'actrice principale ne devait pas tant rigoler que ça ... ;o)En tout cas l'inspiration culinaire est extra et la dernière photo à se damner ! ... Pour Edith si ce n'est pas déjà fait ?

cuisinecrea 29/10/2007 09:26

hummmm!!!! j' adore les madeleines, j' en fais souvent....et celles-ci sont super originales, bravo!

senga50 28/10/2007 21:30

Et bah ma pauvre .. que d'emotions, on peut dire que tu as eu de la chance mais ca nous arrive a toutes et tous l'etourderie .. La semaine derniere j'etais tellement zen que j'en ai oublié ma ceinture sur 2 kms (alors ke c le 1er truc auquel je pense), heureusement pas de flics !!1 J'aime bcq tes ptites madeleines, moi j'ai le droit a un debut de bosse mais c'est pas ca encore, apparemment le secret c'est le chox thermique = pate tres froide, four tres chaud -- a testerBises Jess