Mousses à la rose façon loukoum pour se remettre d’un weekend charge en com/émotions !

Publié le par lolotte_et_sam

Vous avez bien failli ne plus pouvoir suivre mes aventures…J’ai encore terminé glorieusement un vendredi, celui du 4 juillet, fête nationale américaine, pour lequel je suis malgré tout venue travailler. Un peu avant de partir, me voilà en train de marcher dans le labo, un erlenmeyer en verre dans chaque main, pour aller les rincer au-dessus des containers de déchets réservés à cet effet quand tout s’enchaîna à une vitesse folle et que je me retrouvais avant même d’avoir compris pourquoi, vautrée sur le sol !

Mes collègues, tous partis en Arizona et très délicats, ont comme d’habitude vidé leur labo en mettant tout n’importe où et n’importe comment dans celui que j’occupe encore. Ils ont entre autres laissé, sans la vider, une caisse remplie d’huile. Je vous passe les détails sur le pourquoi de l’existence de cette caisse qui est encore un exemple du système D (D = Dangereux et non Débrouille ici) que nous nous devons d’adopter dans ce labo de m…Evidemment, les huiles que nous utilisons rendent les plastiques poreux…L’huile a fui, je ne l’ai pas vu, j’ai glissé dessus et je me suis ramassée, sur les genoux et le coude gauche qui me fait encore bien souffrir aujourd’hui bien que je me sois bourrée d’anti-douleurs tout le weekend pour arriver à me resservir de ma main gauche.

Je suis très en colère car, si la situation peut paraître cocasse, ce genre de choses ne devraient pas arriver et je n'arrive pas à vous la tourner en dérision du coup. Ce labo est un danger public ; je me suis déjà assez prise de bec avec l’une des responsables de leur « sécurité » à ce sujet, à tel point qu’elle est venue me chercher des poux une fois, pas deux ! Ma présence seule dans le labo et a fortiori maintenant dans le groupe n’est pas légale et je prends de gros risques, ainsi que le patron. Mais surtout, s’il m’arrive quelque chose, mon assurance refusera certainement de me couvrir puisque je ne suis pas censée être là. Mais le patron le sait, et n’a rien fait pour être en règle. Par contre, à ses yeux et vis-à-vis de mon contrat, il me faut travailler jusqu’au 17. J’ai croisé le directeur du département de la santé et de la sécurité en venant travailler ce weekend et il devrait remonter les bretelles du boss à ce sujet. Parce que j’ai bien failli finir invalide, les erlenmeyers s’étant cassé dans ma chute, ma main est coupée là ou j’aurais pu me sectionner le tendon…Je m’en sors bien, avec juste des bosses au genou et au coude gauches ainsi que quelques éraflures et coupures en surface.

Encore 10 jours à tirer…Espérons que je parvienne à rentrer entière ;-)

Sinon j’ai passé mon weekend à courir à droite et à gauche pour essayer de trouver qui pourrait me reprendre mes affaires. Pas de magasins de seconde main ni de dépôt-vente. Si je ne parviens pas à vendre mes meubles et quitte à finir fauchée (vive les joies de l’expatriation qui ne sont pas la conséquence d’un détachement par votre entreprise !), à défaut d’une grande perte financière pour moi, autant faire une bonne action et les céder à l’Armée du Salut. Sainte Lolotte ;-)

Un peu de douceur s’imposait, alors je suis allée voir le film Hancock avec Will Smith. Je vous le conseille, c’est très drôle et ce super héros pas comme les autres m’a conquise.


J’ai terminé sur une recette toute douce, que je propose au jeu A vos Casseroles sur les Fleurs, en espérant qu’il rentre dans le règlement. C’est une verrine aux airs de loukoum, avec une mousse à la rose et aux amandes, sur un lit de framboises fraîches et un peu de croquant apporté par les pétales de roses cristallisées et les pistaches. Je vous conseille vivement de savoir attendre toute une nuit pour la déguster car les saveurs se développent mieux.

Mousses à la rose

mousse_rose_recette

(pour 2)

2 blancs d’œufs

45 g de sucre

200 g de fromage blanc a 2% bien sec

1 cc d’eau de rose

30 g de poudre d’amandes

1 cc de pistaches décortiquées non salées

framboises

pétales de roses cristallisées

confit de pétales de rose

mousse_rose_1

Montez les blancs en neige.

Fouettez le fromage blanc avec le sucre et la poudre d’amandes. Ajoutez l’eau de rose puis incorporez les blancs en neige délicatement.

Ecrasez grossièrement les framboises et divisez-les entre deux verres. Répartissez ensuite la mousse et réfrigérez toute une nuit.

Au moment de servir, étalez une couche de confit de pétales de rose et décorez de pétales de rose cristallisées et de pistaches concassées.

mousse_rose_2

     10779960_p_2 Version_imprimable

Commenter cet article

lala 26/07/2009 15:18

Cela a l ´air magnifique . Je vais essayer avec de l ´eau de fleur d ´oranger mais sans fruit et sans poudre d ´amandes car j ´en ai plus mais de la poudre de noisettes .

gourmande bleue 16/07/2008 22:39

et bien tu t en souviendras de la fête nationale américaine!!! en tout cas ce dessert est une pure merveille à regarder ainsi que pour le palais !!!

patmamy 16/07/2008 16:03

trés belles verrines patmamy

DIANE 13/07/2008 12:07

une mousse toute douce (et légère, merci!) pour oublier les douleurs de ce monde de brutes. Courage, nous t'attendons!

mamapasta 12/07/2008 19:22

les verrines sont bien plus belle que la vaisselle du labo ( une verrine dans un becher??)le fromage à 2% c'est du 20g de MG par kg soit donc du demi écrémé??